« N°1 des prix bas
depuis 2007 ! »
La qualité du service au service des prix

Tél 09 53 75 11 37

Prix d'un appel local depuis un poste fixe.
Attention Fermé >> Voir nos horaires

E-mail Nous contacter par e-mail

Voir le prix dans ma ville

avec mon code postal :

Ex: 35000, 75015
Entretien de chaudières

Restez informé toute l'année :
bons plans, prix en baisse !


Inscriptions groupées

Des prix plus avantageux !
Obtenez des réductions
en vous regroupant !

Inscriptions fioul groupées

>> Toutes les actualités

 

Le géant pétrolier Rosneft : outil de la politique étrangère russe ?

logo Rosneft

 

 

Afin de comprendre les intérêts de la politique étrangère de la Russie, peut-on simplement se tourner vers les « investissements » de son géant du pétrole semi-public Rosneft ? C’est une question que l’on est en droit de se poser car manifestement, les affaires de l’un ne sont jamais très éloignées de celles de l’autre. Il suffit pour s’en convaincre de jeter un œil à la liste des pays avec lesquels Rosneft est amené à collaborer : la Chine, le Venezuela, le Kurdistan irakien, le Qatar… La compagnie russe serait-elle un outil dans les mains de Moscou pour étendre son influence à travers le monde suite aux sanctions subies par les pays occidentaux ?

 

De l’Occident vers les pays émergents

 

Le groupe pétrolier russe est depuis les années 1990 sous la main d’un proche de Vladimir Poutine, Igor Setchine. Celui-ci s’est construit sur les ruines de la compagnie Ioukos, dirigée par Mikhaïl Khodorkovski et démantelée pour fraude fiscale. A l’époque, ce n’est ni plus ni moins que Setchine qui avait dénoncé ces agissements dans le but d’effacer Khodorkovski de l’échiquier politique.

 

Rosneft a depuis grandi et se positionne maintenant comme l’un des principaux géants au monde du secteur des hydrocarbures. Il a une capacité de production de plus de 5 millions de barils équivalent pétrole d’or noir et de gaz par jour. Il est par ailleurs évalué en Bourse à environ 50 milliards de dollars.

 

Depuis quelques années maintenant, il calque les ambitions politiques de la Russie, c’est-à-dire prendre de plus en plus de distance avec les pays occidentaux et se rapprocher des grands pays émergents. Entré en Bourse en 2006, il n’a pas tardé à établir des partenariats avec les ténors occidentaux du secteur comme ExxonMobil ou Statoil. Il a depuis fait machine arrière en signant un juteux contrat avec la Chine, en rachetant le géant indien Essar ou encore en ayant attiré le Qatar dans son capital. Cette stratégie peut s’expliquer par le fait qu’il ait reçu des sanctions de la part des Occidentaux suite à la crise ukrainienne. Pour continuer à aller de l’avant, il préfère dorénavant commercer avec certains pays victimes de troubles géopolitiques qui font fuir les investisseurs étrangers.

 

Jamais loin des troubles géopolitiques

 

Depuis quelques temps, Rosneft ne se situe jamais très loin des conflits géopolitiques majeurs, la majorité du temps face à l’Occident. En témoigne l’exemple récent de son avance de 1.3 milliard de dollars donnée au Kurdistan irakien pour un accord d’exploitation future de ses ressources en hydrocarbures. Celui-ci arrive directement en plein dans la crise entre le Kurdistan et l’Irak suite au référendum d’indépendance du 25 Septembre. Le gouvernement irakien a d’ailleurs qualifié cette intervention « d’ingérence flagrante dans les affaires intérieures irakiennes ».

 

Le géant russe a également joué un rôle en Amérique du Sud dernièrement dans les difficultés que connait le Venezuela. En effet, depuis 2011, le groupe a versé plus de 6 milliards de dollars à la compagnie publique PDVSA en tant qu’avance sur des contrats de livraisons de pétrole et de carburants d’ici à 2019. Beaucoup d’experts y ont plutôt vu un soutien financier déguisé à la dictature de Caracas, alliée de la Russie.

 

Pour finir, Rosneft a aussi signé des contrats avec les compagnies publiques de la Libye et de l’Iran (en conflit actuellement avec l’Arabie Saoudite, soutenue par l’Occident) sous couvert d’investissements pour des projets communs futurs dans les 2 pays.

 

 

 

fioulmoinscher.fr

fioulmoinscher.fr est le premier
site français qui s'est intéressé
depuis l'année 2008 aux livraisons de fioul sur internet
le fioul et les différents prix du fioul
fioul ordinaire (standard )
fioul supérieur ( qualité première )
fioul grand froid (- 21 degrés )
fioul GNR ( gazole non routier )

fioulmoinscher.fr vous propose le fioul moins cher et notre devise est prix, qualité, service.

Facebook Twitter Google+

Contact
Mentions légales

 

Fioul Moins Chertm 2017
Tous droits réservés

 

L'énergie est notre avenir,
économisons-la.